Visite de l’Usine Cristal Anis

QUI DIT MARSEILLE, DIT PASTIS ! … ou ANIS ( ça rime aussi !)

Nos apprenant.e.s sont partis à la découverte des « secrets de fabrication » de la boisson la plus célèbre de Marseille grâce à leur visite de l’usine familiale Cristal Anis.

En voici quelques photos …

voici quelques photos…

On se voit avant l’année prochaine ?

Hé toi ! Ex-étudiant.e., étudiant.e ou ami.e de l’Institut …

Tu fais quoi le 20 décembre ?

Rien ?! SUPER !

Viens partager avec nous un buffet international – réalisé par nos étudiant.e.s et  nos professeur.e.s pour fêter la fin de la session et, par la même occasion, les fêtes de fin d’année !

Apporte quelque chose de ton pays : un plat ou un dessert pour nous le faire découvrir !

Rendez-vous ce VENDREDI 20 décembre 2020 à partir de 12h30 !

A la découverte du Savon de Marseille

Ce vendredi 15 novembre, les étudiant.e.s. de l’Institut sont parti.e.s à la découverte du « secret ancestral » de la préparation du Savon de Marseille… Voici quelques photos
Merci à Savonnerie Marseillaise de la Licorne du Cours Julien… pour son accueil toujours aussi agréable

Ma relation avec les langues dans la vie quotidienne ( article de Charlotte, étudiante en B2 )

Les langues ont un usage plutôt particulier dans ma vie quotidienne.

C’est curieux comme chaque langue a sa fonction. L’anglais c’est la seule langue qui est vraiment polyvalente, car je l’utilise pour tout: pour étudier, pour socialiser, avec des amis, ainsi qu’avec ma famille, dans le domaine professionnel et j’en passe.

Je ne veux pas dire que ce soit dû à la nature de la langue en particulier, mais je dois avouer que certaines langues en effet me semblent plus adaptées à un certain usage. Par exemple, l’allemand, bien que j’aie habité en Allemagne pendant sept ans, je ne suis jamais arrivée à un point où je me suis sentie vraiment à l’aise pour bavarder en allemand, et ce n’est pas à cause d’un manque d’habilité linguistique, mais plutôt que dans ma tête c’était la langue dans laquelle je travaillais et je gérais ma vie “bureaucratique”. La plupart de mes amis étaient soit lusophones, soit hispanophones, et de ce fait, on parlait/on parle espagnol ou portugais concernant tout ce qui est informel, mais en même temps on utilisait des termes administratifs en allemand.

Pour donner un contexte:

on faisait l’Anmeldung (l’inscription/la demande) chez l’Arbeitsamt  (le pôle Emploi) (ou on peut même le transformer en verbe latinisé: “s’enmeldear”), on a des Termins (des Rendez-vous), et on fait des Geschäfte (affaires). En ce moment je suis en train de divorcer, mon futur ex mari et moi  parlons toujours en portugais, sauf quand on discute la “Scheidung” (le divorce).

Une chose similaire se produit avec ma langue maternelle: le néerlandais. Je l’utilise exclusivement avec ma famille, notamment avec mes parents et ma grand-mère. Par conséquent, mon néerlandais est très “propre”, je ne connais pas l’argot et quand je parle avec quelqu’un de mon âge, je me sens assez ennuyeuse et sèche. Et pire, quand quelqu’un est un peu grossier j’entends une petite voix dans ma tête qui dit “tu devrais te savonner la bouche!” genre ma grand-mère.. bien que la même chose ne me dérange pas du tout dans une autre langue..

À propos de l’apprentissage des langues.. Pour moi, la partie la plus difficile dans l’apprentissage d’une nouvelle langue c’est le niveau qu’on a maintenant, c’est-à-dire un B1-B2. Quand on la maîtrise suffisamment pour pouvoir s’exprimer, mais pas assez bien pour s’exprimer d’une façon naturelle, avec “grâce” pour ainsi dire, comme si une partie de notre personnalité se perdait dans la traduction. On ne parvient pas encore à rigoler, et quand on cherche à le faire, ça marche pas, et admettons-le.. rien n’est pire que devoir expliquer une blague! En revanche, quand on surmonte cette phase, on gagne quelque chose de nouveau, d’inédit, une petite part de notre personnalité qui n’existait pas avant, ou qu’on n’avait pas encore découvert dans d’autres langues.

Charlotte

36087027_10211950681944153_3044194397596942336_n
Notre étudiante polyglotte Charlotte